Flash Info
Accueil > Actualité & technologie web > Comment le boom technologique pourrait se finir

Comment le boom technologique pourrait se finir

Vous pouvez penser que l’industrie technologique s’inscrit dans une bulle économique, peut-importe, le fait est que cette industrie est un véritable boom. Aux dernières nouvelles, on compte 114 entreprises privées évaluée à plus de 1 milliard de dollar, mais certaines, comme Uber ou Airbnb valent des dizaines de milliard d’euros.  Ce sont les beaux jours pour l’industrie technologique. Mais comme on le sait, l’économie et les industries évoluent sous forme de cycles, au point que les beaux jours devront prendre fin.

Business Insider a interrogé plusieurs initiés et les investisseurs de l’industrie technologique pour découvrir les plus grands risques. Voici les résultats :

1 – Quelque chose cassera le modèle économique de consommation collaborative

Pour parler de ce point-là, je me baserais notamment d’Uber qui a fait beaucoup parler lors de la grève des taxis à la fin du mois du Juin. En effet, La plupart des entreprises de consommation collaborative (Uber, Blablacar ect…) sont attendus à prendre la place d’industries entières, en étant fondées sur un modèle d’affaire qui ne comporte par les couts supportés par les acteurs historiques (comme la licence des taxis par exemple). Mais si ils sont finalement forcés à traiter leurs travailleurs comme des employés alors leur structure financière pourrait totalement changer. L’idée dit que cela pourrait potentiellement « briser le modèle » des startups de consommation collaborative.

2 – La peur des investisseurs sur les marchés publics

L’augmentation des startups qui valent de l’or pose problème, en effet ces startups ont étés alimenté par de nouveaux types d’investisseurs.

Ce ne sont généralement pas les investisseurs en capital-risque qui s’impliquent dans des startups technologique au stade précoce. Mes ces investisseurs pourraient facilement être effrayés par un choc majeur de la scène macro-économique ou géopolitique plus large, ou d’un brusque ralentissement dans une économie majeure. Jeff Clavier, nous informe que la fuite de ces investisseurs pourrait également avoir des effets sur les cycles de financement antérieurs et qui sont essentiels à la survie de ces startups technologiques.

3 – La chute des startups

Aujourd’hui peut d’entreprises ont une meilleure visibilité que ces startups technologiques qui cartonnent, notamment Uber, Palantir, Airbnb, Snapchat, Pinterest ou encore Dropbox.  Si l’une d’entre elle s’écroule (par exemple avec l’entrée d’un nouveau concurrent sur le marché qui les dépouilles sur le prix ou qu’ils souffrent d’un grand changement de règlementation, comme Uber en France), l’enthousiasme pour les entreprises similaires pourrait s’assombrir.

L’échec d’une introduction en bourse pour également causer des problèmes.

A propos FlashLaura

Stagiaire de haute compétition (ou presque)

Les commentaires sont fermés

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com