Flash Info
Accueil > Webmarketing > Webmarketing : Les sites dépenses 10 à 90 % de leur budget inutilement !

Webmarketing : Les sites dépenses 10 à 90 % de leur budget inutilement !

Toute le monde du webmarketing le sait, les support comme Google Adwords sont coûteux, et même très coûteux, c’est d’ailleurs pour cela que les agences de référencement web se permettent de justifier les tarifs de leurs prestations afin des retombées calculer au mieux …

Google Adwords : 10 à 90% de budgets inutilement dépensés

Mais voilà, quand on regarde à la loupe certains budget webmarketing, nous sommes surpris de l’utilisation de certains de nos confrères … Autant dire que 10 à 90% des budgets Adwords sont mal dépensé …

Sur Google Adwords, certaines société semblent même totalement oubliées des agences ou de nombreux gestionnaires de comptes, quand on regarde les résultats sponsorisés ci-dessous ! A l’exception d’Amazon et de deux comparateurs de prix, les annonceurs sur « cartouches n2o » (cela sert aux siphons à chantilly par exemple) sont tous des vendeurs de cartouches d’imprimante. Cet exemple fonctionne avec d’autres types de cartouches qui ne concernent pas les imprimantes…

Google Adwords : 10 à 90% de budgets inutilement dépensés

Google laisse faire

Bref, les annonceurs dépensent pour rien, ce qui crée de la concurrence que j’appelle « subie » ou « inutile »… et pendant ce temps les CPC augmentent pour tout le monde.Ce problème de pertinence ne semble pas poser de problème à Google qui se garde bien de mettre en avant sa fonction de mots clés à exclure, autant que les mots clés positifs. Les mots clés à exclure sont cachés au fond de l’onglet mots clés et doivent être dépliés. De base, Google suggère plutôt de supprimer des expressions plutôt que des mots clés uniques que ce soit depuis l’outil de suggestions de mots clés que dans l’analyse des termes de recherche. Et si l’on cherche à le faire régulièrement, c’est rapidement fastidieux sans outils dédiés.

Les 5 types de mots clés à exclure

  • Les mots clés hors sujets : ce qui n’ont rien à voir avec l’activité promue (le N2O dans les cartouches),
  • Les mots clés hors offre : une marque, une déclinaison de produit non vendus,
  • Les mots clés prix : par rapport au positionnement (moins cher, pas cher, luxe…)
  • Les mots clés géographiques : selon l’annonceur, mais aussi pour les annonceurs nationaux, certaines villes peuvent coûter cher !
  • Les mots clés de concurrents : ceux qui ne correspondent pas à votre offre ou positionnement (marques de luxe par exemple si vous vendez des pulls discount)
  • Les mots clés non rentables : à partir d’un certain nombre de clics seulement…

Tout cela est compliqué par le fait que certains mots peuvent ne pas apparaître dans le top des recherches, mais individuellement collés à des mots clés peu tapés, ils peuvent représenter des volumes très importants difficilement détectables.

10 à 90% de budgets inutiles

J’ai développé un outil que j’utilise depuis quelques mois maintenant pour faciliter le travail de recherche de ces mots clés à exclure. Cet outil a déjà travaillé sur des campagnes dans le textile, la gastronomie ou encore les assurances, la parfumerie ou la déco. Sur une campagne n’ayant jamais travaillé ses mots clés à exclure, l’économie moyenne est de 25% à 90% du budget (avec parfois recommandation de travailler autrement). En travail d’optimisation hebdomadaire ou mensuelle, l’économie potentielle est de 10% à 30%.

Seriez-vous prêts à faire appel à un prestataire de référencement internet pour travailler spécifiquement sur les mots clés à exclure ?

A propos TiteufLeKid

TiteufLeKid, MiniBoss du référencement ! A l'heure ou les autres jouaient au Playmobile, j'ai conçu ma propre GameBoy A l'heure ou les autres jouaient au Lego, j'ai composé ma première symphonie en HTML mineur A l'heure ou les autres se faisaient des calins, j'ai positionné en 1ère place mes premiers sites web. http://www.tooeasy.fr

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com